Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cruise-lovers.over-blog.com

Cruise-lovers.over-blog.com

croisière , msc , costa , excursion , voyage , Tourisme , Vacances

"Cap sur la Mer Noire" MSC Lirica Octobre 2012

Pour notre sixième  croisière,  nous avons rempilé avec MSC sur le Lirica .

MSC Lirica

Nous étions censés embarquer à Toulon. Mais, à notre arrivée, surprise : aucun bateau à l'horizon !
Un employé du port nous informe, qu'à cause du mauvais de temps, le Lirica n'a pas accosté à Toulon mais qu'il est en mouillage à St Tropez où un car affrété par la compagnie de croisière doit nous conduire. Nous montons donc dans ledit bus. A 18h00, après 4h d'attente qui nous ont semblé           interminables, l'on nous annonce finalement que le navire a débarqué les      passagers  de  la  précédente  croisière  mais que les conditions                        météorologiques
rendent impossibles tout embarquement. Nous voilà donc partis en bus jusqu'à Gênes !

Nous sommes arrivés à Gênes en fin de soirée. Comme le Lirica n'y était pas encore, nous avons fait une halte dans un restaurant où l'on nous a servi des pâtes et un dessert.
Ce n'est que vers une heure du matin que l'on  a enfin pu rejoindre le bateau exténués et forts déçus par ce 1er jour de vacances .

Nous apprendrons plus tard que MSC avait prévu depuis la veille déjà de ne pas accoster à Toulon. Mais la Compagnie n'a pas jugé bon de prévenir les passagers et de leur éviter de poiroter plusieurs heures dans un bus !
En plus, les conditions ne devaient pas être si terribles que ça puisque le   "Costa Serena" qui devait s'arrêter le même jour à Marseille a, lui, accosté à Toulon  .

A bord, nous n'avons eu droit à aucune explication ni excuse  pour la journée gâchée ou plutôt ... les 2 jours perdus car le lendemain, nous étions vraiment crevés. Nous sommes quand même allés à la réception pour demander un geste co pour tous ces désagréments mais le personnel n'a rien voulu savoir. Il nous a invité à envoyer un courrier au siège et à le transmettre via notre agence de voyages. Ce que nous n'avons pas manqué de faire à notre retour à terre par l'intermédiaire d' Alain, le responsable de BSP Croisières auquel j'en profite pour tirer mon chapeau. C'est quelqu'un de passioné par son métier qui ne se contente pas d'encaisser les fonds de ses clients mais aussi de répondre au mieux à leurs attentes. Il nous l'a prouvé une fois de plus à ma compagne et moi en négociant pour nous avec MSC une réduction ainsi qu'un pack de boissons sans alcool pour notre prochain voyage en contrepartie des déboires   subis lors de l'embarquement.

Heureusement, la suite de la croisière fut, quand à elle, bien plus joyeuse

Lors de cette croisière, nous avons visité Gênes, Civitavecchia, Istanbul, Yalta, Odessa, Athènes et Sorrente .

LES ESCALES

 

Gênes

 

Après cette très courte nuit, nous décidons d'aller faire un tour à pied en ville.

Le Lirica était accosté au ponton le plus proche du centre, soit à dix minutes de l'aquarium.

En arrivant, nous sommes surpris par une belle averse et ...                     nous avions oublié les parapluies! Nous avons quand même parcouru le centre ville que nous connaissions déjà. Puis, de la grêle s'est mis à tomber ce qui nous a obligé à nous abriter sous un porche jusqu'à ce que nous puissions profiter d'une éclaircie pour rentrer au bateau.

La plupart des passagers italiens n'ayant pas encore embarqué, nous en avons profité pour découvrir le Lirica.

 

 

 

Civitavecchia

Etant déjà allés à Rome lors de nos deux précédents arrêts à Civitavecchia, nous décidons cette fois de visiter notre port d'escale.

Nous nous sommes promenés le long du front de mer et avons parcouru le centre ville.

Civitavecchia ne présente que peut d’intérêt si on la compare à la cité             impériale. Mais elle n'en reste pas moins une ville agréable pour les ballades.

Elle est entourée de remparts et possède un jolie front de mer, une grande
avenue piétonne et commerçante , un petit port de pêche ainsi qu'un
beau marché.

Près de la plage, vous pourrez admirer une statue moderne assez
impressionnante. Il s’agit d' "unconditional surrender" créé par
John Seward Johnson pour représenter un marin de la Seconde Guerre
mondiale  embrassant une infirmière .

 

Istanbul

A Istanbul, nous avons pris une excursion MSC nommée "par terre et mer" qui commença par la visite de la mosquée "Rüstem Pacha" située dans le quartier d'Eminönü . Ce lieu de culte, qui se trouve au-dessus d'une arcade de commerce,  possède un bel intérieur avec une faïence bleu.

Puis, nous avons découvert la citerne basilique. Il s'agit d'une ancienne
réserve d'eau souterraine qui mérite le détour. Même ma compagne qui
boude souvent la visite des lieux historiques a apprécié cet endroit.

Nous avons ensuite fait un arrêt photos très rapide à la Mosquée Bleu et à celle de Sainte Sophie avant de reprendre le bus. Pendant le trajet, notre guide  n'a pas dérogé à la tradition et nous a proposé des produits locaux :  des loukoums et du soi-disant thé au pommes qu'elle  vendait à un "prix défiant toute concurrence" pour qui aime dépenser sans compter ! Mais, après tout, qui ne tente rien, n'a rien. Et, il faut reconnaître qu'avec son bagou, elle a réussi à convaincre pas mal de passagers...

Après les sucreries, nous avons eu droit à un arrêt forcé chez le marchand de tapis et de bijoux dont nous avons profité pour aller au petit coin.

Puis, la guide nous a laissé du temps libre, environ deux heures, au Grand Bazar. Nous aurions préféré rester plus longtemps à la Mosquée bleu
plutôt qu'au Grand Bazar ! Mais, c'est malheureusement les aléas des
excursions organisées qui privilégient toujours les arrêts shopping aux visites
culturelles.

Pour le déjeuner, qui était compris dans le prix de l'excursion, notre guide nous a emmené dans un restaurant au bord du Bosphore. Le repas nous a agréablement surpris :  de nombreux mezzés, des fritures de poissons,
des salades et des fromages  en entrée, une dorade grillée sans
accompagnement (dommage !) en plat principal et des fruits ainsi que des       gâteaux orientaux pour le dessert. Le tout accompagné de vin, d'eau minérale ainsi que de café et de thé.

Nous avons ensuite pris un bateau pour remonter le Bosphore.
A bord, un serveur nous a offert du jus  de grenade, chaud et imbuvable avant de repasser un peu plus tard réclamer six euros ! A cette heure, il les attend toujours.
Mais, mise à part ce petit incident, la traversée du Bosphore fut très agréable et nous avons eu l'occasion de la refaire avec le Lirica lors de la      journée en mer après Odessa.

 

Yalta

Yalta

 

Nous avons baladé à travers la ville qui n'est pas très belle excepté la
cathédrale "Saint Alexandre Nevski" inaugurée en 1902 par
Nicolas
II de Russie.

Puis, nous sommes revenus près de la gare maritime, sur le front de mer où nous avons assisté à des scènes assez surprenantes pour nous : des Ukrainiens se faisaient photographier déguisés dans des stands .
De nombreux restaurants, des magasins, des manèges et un petit parc avec une statue de Lénine complétaient l'ensemble .

Si ce n'est pour son statut historique, l'escale ne présente donc que peu d’intérêt. Mais cela nous a permis de nous dégourdir les jambes.

 

Odessa

Odessa

 

Nous avons découvert la ville par nos propres moyens.

L'escalier "Potemkine", que l'on peut apercevoir du bateau, se situe à moins de cinq minutes de la gare maritime. Il faut en gravir les 192 marches ou prendre un funiculaire pour accéder à la ville. Un excellent moyen de brûler quelques unes des milliers de calories que notre gourmandise nous fait absorber chaque jour sur le bateau et de se donner ainsi bonne conscience !!!

En gravissant les marches, vous pourrez voir des ukrainiens avec, à leur épaules des aigles et d'autres vendant des objet de l'ex URSS ainsi que du"caviar sous le manteau",  en haut de l'escalier, se trouve le parc "Taras
Shevchenko"  qui abrite de nombreux monuments

Après le parc , vous arrivez à  l’opéra qui est entouré de nombreux musées, le tout à l'architecture typique de l'ex U.R.S.S..

Nous avons aussi flâné dans le centre ville qui est rempli de nombreux
magasins, de bars, de restaurants, & de strips clubs !

La ville est très belle. Une agréable surprise après la visite de Yalta qui nous avait un peu déçus.

 

Athènes

Comme nous connaissions déjà la ville mais que nous ne voulions pas nous embêter à trouver un moyen de locomotion pour nous y rendre, nous avons réservé le transfert au "Plàka" vendu part MSC.

Choix judicieux car, ce jour là, il y avait une grève des taxis et des agents de métro. Seul bémol :  le temps sur place, soit deux heures et demie, qui était très court.

Le bus nous a déposé au "Plàka" situé à cinq minutes de l'entrée de
l' Acropole et de son musée .

Puis, nous avons marché jusqu'à la place "Syntagma" pour voir le parlement ainsi que la relève de la garde devant la tombe du soldat inconnu .

Nous nous sommes  ensuite rendus à la "porte d'Hadrien", à "Olympiéion" et à la "Bibliothèque d'Hadrien".
 

 

Sorrente

Sorrente

 

Le bateau étant en mouillage, il a fallu débarqué en chaloupe après avoir
récupéré un ticket déterminant notre ordre de descente. Etant allés cherché
notre précieux sésame vers huit heures, nous avons pu débarquer à Sorrente   assez tôt vers  neuf heures et demie .

Après avoir gravi quelques escaliers,  nous sommes arrivés au centre. Mais, pour les moins courageux, une navette en permet aussi l'accès. Les magasins touristiques ouvrent vers dix heures. Ils vendent tous des souvenirs ainsi que des produits locaux à base de citron, fruit qui est, si l'on peut dire, l'emblème de la ville. Vous pouvez en apercevoir à chaque coin de rue. Bien sûr, tous les
magasins proposent du Limoncello mais, çà, vous en trouverez partout en
Italie. Par contre, si vous êtes gourmand et que vous  souhaitez ramener quelque chose d'inédit vendu seulement Sorrente, je vous recommande les   chocolats au citron. Il en existe plusieurs sortes et, franchement, la famille comme les amis, en raffolent.

La ville est petite mais très jolie. Elle est remplie d'arbres fruitiers et offre de beaux panoramas.

Dommage que l'escale ait été si courte! La dernière chaloupe est partie de Sorrente à treize heure moins le quart alors que la première chaloupe affrétée pour les "non excursionnistes" est arrivée à neuf heures.
 

 

LE BATEAU

 

MSC Lirica

 

Le Lirica est un beau bateau à taille humaine qui ne paraît pas sont âge. Il est très bien entretenu.
Le personnel est nombreux et les espaces communs ne sont jamais bondés. Enfin du moins à l'époque où on l'a pris... car, désormais, MSC l'a    modifié en ajoutant de nombreuses cabines au détriment des espaces communs qui eux n'ont pas été agrandis .

 

Sur cette croisière, il n'y avait que très peu d'italiens à bord. Le bateau était donc très calme et parfois même un peu trop. La majorité des passagers étaient allemands ou français.
 

 

Cela faisait trois ans que nous n'avions plus pris MSC. Nous avons trouvé que pâtisserie s'était bien améliorée.
Les repas étaient variés et les plats bons pour la plupart.

MSC Lirica

 

En revanche, les animateurs n'étaient pas très motivés et  n'ont pas fait toutes les activités prévues. Il était fréquent qu'ils annulent un jeu ou un quizz sans en avertir les passagers.
Heureusement, le reste du personnel était, comme à son habitude, toujours au top !

A la réception, les employés parlaient très bien français.

Nous avions à notre disposition un hôte francophone, Mike, qui était, certes, un mauvais conférencier mais aussi une personne sympathique. Il venait       souvent à notre rencontre sur le bateau.

Les spectacles étaient variés et de qualité.
Mais, malheureusement, il n'y a eu ni comique ni magicien.

La croisière, exception faite de l'embarquement, s'est très bien déroulée.
La mer était très calme et la température est restée autour de 15/20°C.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article